Ô Lam Phak Tam Ling

Publié le par Datharany

Nous vous présentons une autre recette de Ô Lam, cette fois-ci, au Phak Tam Ling.
("Phak" signifie "Légume" en lao)

De la famille des cucurbitacées, le Phak Tam Ling (aussi appelé "légume Tindola" ou "Courge écarlate") est une plante grimpante dont les feuilles et les fruits sont comestibles.
Considéré comme une peste végétale dans beaucoup de pays, le Phak Tam Ling est très apprécié et consommé à Luang Prabang car ses feuilles, au goût neutre, font partie des ingrédients / légumes principaux et indispensables du Ô Lam.
Ses jeunes fruits, encore verts, peuvent être consommés crus ou cuits. Il existe d'ailleurs beaucoup de spécialités culinaires en Thaïlande, Inde, Afrique,...

Toutes les parties de la plante, de la feuille à la racine, ont des propriétés médicinales.

Feuilles, fleurs et fruits du Phak Tam Ling

Feuilles, fleurs et fruits du Phak Tam Ling

-

Ô Lam Phak Tam Ling

Ô Lam Phak Tam Ling

INGREDIENTS
- De la viande fumée
- Une dizaine d'aubergines rondes asiatiques
(ou 1-2 aubergines classiques de taille moyenne)
- 1 poignée de champignons noirs déshydratés
- 1 petite poignée d'haricots longs
(ou haricots verts)
- 1 courgette de taille moyenne
- 2-3 grosses poignées de feuilles tendres de phak tam ling
- 1-2 tiges de citronnelle
- Basilic
- Nam pa (sauce de poisson)

-

PREPARATION
La préparation reste la même que le Ô Lam à la viande de Cerf.

Ô Lam Phak Tam Ling

-

NOTE

Pour cette recette, vous pouvez aussi rajouter le Mak Pèep, aussi appelé "Haricot de Lima" (Pérou) ou "Pois du Cap / Gros Pois" (Ile de la Réunion).
Au Laos, on ne consomme que les très jeunes fruits / gousses. Tandis qu'à la Réunion ou autres pays, on ne récupère que les grains qui s'emploient frais ou séchés.

Bonne Dégustation !

Publié dans Recettes

Commenter cet article